logo fidzup

Toute l'actualité de l'innovation pour le retail


Le 01/04/2014

Fidzup était à la soirée Girls in Tech sur l’AdTech

Fidzup était mercredi 26 mars à l’événement spécial AdTech, organisé par l’association Girls In Tech Paris. Cette soirée a offert aux personnes présentes une vue globale du marché de l’AdTech, avec une introduction au vocabulaire et aux principes de l’écosystème de l’achat Display par Samira Jaï de chez Doubleclick, le DSP de Google puis une discussion autour du RTB, de l’évolution que cela a entraîné dans l’AdTech et des évolutions possibles et attendues.

Girls In Tech, network à destination des femmes évoluant dans le milieu de la tech, a réuni pour cette soirée spéciale AdTech un panel de femmes évoluant dans les différentes entités formant le milieu. Ainsi, pour discuter de l’achat programmatique, du RTB en particulier, étaient invitées Marie Ekeland,  associée chez Elaia Partners, investisseur notamment de Criteo, Valérie Latronche, directrice du business development chez LaPlace Media, qui parlait au nom des éditeurs, Anne de Kerckhove, managing director EMEA chez Videology, Caroline Duret, directrice commerciale et marketing du trading desk Radium One et qui parlait également au nom des annonceurs et Marion Guériot, Account Manager de chez AppNexus.

Pour introduire la discussion sur le RTB et l’achat programmatique dans la publicité digitale,  Samira Jaï a présenté les bases de l’écosystème qui régit l’achat display. Elle a illustré ses propos d’un schéma, montrant les différents acteurs impliqué dans la chaîne publicitaire :

L'environnement de l'achat display, présenté par Samira Jaï de chez Google

Ce schéma permet de voir les différents acteurs qui constitue, aujourd’hui l’environnement AdTech, environnement en constante évolution. Déjà l’achat programmatique et le RTB ont modifié fortement les procédés existants. D’après Samira Jaï, les grandes tendances à venir en matière de RTB, sont autour de deux axes. D’abord une offre de plus en plus robuste, avec de nouveaux formats (Vidéos, rich media, mobile) et des options de ciblage et acteurs spécialisés (DMP) qui vont venir valoriser les datas. Ensuite un besoin accru de rationalisation des outils et des plateformes, répondant aux exigences des annonceurs en matière de transparence et de performance.

Après avoir défini le périmètre de la discussion, les intervenantes ont pu échanger sur le point de vue des annonceurs et des éditeurs. Si ces derniers sont de plus en plus à choisir le RTB comme mode d’achat display, la route est encore longue pour valoriser les inventaires et amener les annonceurs à privilégier ce mode d’achat, pour des campagnes performances ou branding.

Posté par Justine le 01/04/2014

comments powered by Disqus