logo fidzup

Toute l'actualité de l'innovation pour le retail


Le 27/02/2014

Les formats de la publicité sur mobile

Alors que les dépenses médias pour la publicité mobile vont croissantes, il y a une forte appréhension à se lancer. Des tailles bien plus réduites que sur le web, des formats d’écran très différents entre les modèles de smartphones sans compter les tablettes, des publicités sur les sites web ou dans les applications… Les choix sont multiples et il n’est pas aisé d’appréhender le display mobile. Le milieu est en encore jeune et mouvant, les bonnes pratiques émergent au fur et à mesure des innovations et de l’expérience acquise.

Le premier challenge qui s’impose aux marketeurs va être de faire passer un message sur des formats réduits. La première erreur à éviter serait d’utiliser les mêmes bannières sur le web et sur le mobile. Une bannière à destination du mobile, se doit d’être simple et lisible, le logo bien visible et un fort “Appel à action”. Les offres promotionnelles fonctionnent particulièrement bien, comme le confirme une étude TradeLab de juillet 2012, qui indique qu’un mobinaute clique 2.6 fois plus sur une publicité avec une réduction !

Pour finir la conversion d’un mobinaute ayant cliqué sur votre publicité, il va être important de soigner la page d’atterrissage, qui doit reprendre la charte graphique de la marque mais aussi celle de la publicité, pour ne pas destabiliser le mobinaute. La page doit être responsive, c’est à dire adaptée aux mobiles, et “l’Appel à action” facilement repérable.

En fonction du message et de l’objectif de la campagne (notoriété, produit, etc), la question du format va également se poser. Trois grandes familles se distinguent : les bannières, les interstitiels et le pré-roll.

source : http://marketing-webmobile.fr/


Les bannières, format historique tant sur le web que sur le mobile, sont disponibles sous différentes tailles, en fonction de l’emplacement. Un lien cliquable, qui oriente vers une page web, un store ou une application, va venir l’enrichir.

Les interstitiels, publicité grand format qui vient s’étendre sur tout l’écran du smartphone, va permettre plus de créativité pour faire passer un message. Très intrusive, leur originalité va jouer en leur faveur pour attirer l’attention du mobinaute.

Enfin le pré-roll, est une publicité vidéo, qui va être diffusé avant la vidéo que le mobinaute est venu regarder.

Ces formats peuvent être enrichis grâce au “rich-media” qui va apporter de l’interaction et un engagement plus fort des mobinaute. Plus cher aussi, les publicités “rich-media” vont apporter une valeur ajoutée à la publicité : une fenêtre qui s’ouvre directement depuis la bannière, une interaction avec le smartphone, etc.

L’IAB publie, sur son site, des recommandations quand aux formats des publicités sur mobile : le format, le poid, la longueur des animations ou des vidéos…afin de proposer aux mobinautes une certaine harmonisation entre les différentes publicités diffusées sur leur smartphone.

Un “Appel à action” clair, un design simple et un format adapté feront beaucoup, mais un bon timing et ciblage, augmenteront d’autant les chances qu’un mobinaute clique sur une publicité. Grâce au RTB, à la géolocalisation et aux données CRM, les marketeurs et les acheteurs media ont aujourd’hui la possibilité de cibler assez précisément les publicités, alors pertinentes pour le mobinaute. Le nouveau produit Fidzup, se place dans cette veine en proposant aux retailers de cibler uniquement les visiteurs de leurs points de vente, poussant encore la pertinence d’une publicité reçue par un mobinaute. 

pub mobile Fidzup

Posté par Justine le 27/02/2014

comments powered by Disqus